1 mois de toi

Naissance: 42,5cm 2,050kg

1 mois: 45 cm 2,620kg

1 mois ! Que le temps passe vite. Deux semaines qu’on est rentré à la maison. On a bien pris nos marques et je sais ce dont tu as besoin. Tu est curieuse et accroche tout le monde du regard. Tout est naturel et fluide entre nous. Il faut encore te réveiller parfois pour manger. Peut être que rester 18jours en neonat aide dans ce chamboulement de vie. Des épreuves que peu de bébé ont a passer dans leurs premiers jours de vies: prise de sang quotidienne, perfusion, sonde gastrique, radios, écho, ecg, fond de l œil …

Je chambrais papa pendant la grossesse pour qu’il soit seul à assister à tes premiers vaccins, et finalement j ai eu besoin d être auprès de toi a chaque épreuve … c est bien ça le rôle d une mère… j ai autant besoin de toi, que toi de moi…

je tire toujours mon lait pour te le donner au bibi car tu n as pas encore la force de manger tes rations toute seule. Heureusement que papa est encore en vacances !

Je préfère retenir le positif de tout ce chemin:

-d’une grossesse stressante, suivi pour RCIU , hospitalisé à domicile, Dpi,dpni, amniocentesse…je retiens que je n ai eu aucun symptôme de grossesse, ni vomit ni mal de dos ni vergeture. Je suis même plus légère après avoir accouché qu au moment de ta conception …-4kg… si on m avait dit…

-d une séparation a ta naissance et ton départ en neonat et nos retrouvailles 4h plus tard, je retiendrais cette journée hors du temps dans ma bulle, d avoir touché ta tête quand tu es sorti et d’avoir vu ton visage sortir quand tu te retournais … quel moment inoubliable… et nos deux premières tétées, celle rapide en salle de naissance, ou tu te dirige seule vers mon sein, et lors de mon arrivée en neonat ( après avoir dû avaler un repas pour pouvoir te voir, à 2h du matin!)

-de ne pas avoir su ton sexe et d avoir dû attendre 20minutes après ta naissance je retiens que je savais au fond de moi que tu étais une fille, c était donc une evidence

-d apprendre ta différence et ces heures de néant après ta naissance je retiens que les larmes de joies sont plus fortes et que le simple fait de te regarder me fait oublier le futur combat que l on a à mener. Tu me donnes de la force quand je perds pieds…

-de ce couloir qui nous séparait pendant 5jours je retiens qu’il m a encore plus rapproché de toi, et j ai eu conscience de la chance que j avais de t’avoir enfin dans ma vie

-de ces 18 jours en neonat je retiens qu’ils nous ont permis d être focalisé sur toi, d apprendre à te connaître, à prendre nos marques, et aussi de limiter les visiteurs !

Si on m avait dit qu un déclenchement pouvait être merveilleux. Que je serais mère instantanément ( réellement a mon arrivée en neonat plus qu en salle d accouchement …). Que l amour pour son enfant dépassait les limites du raisonnable ! Qu on pouvait pleurer d amour. Si on m avait dit tout ça avant… mon seul regret c est que tu ne soit pas rentrée dans ma vie plus tôt !!

 

Je souhaite à chacun(e) d entre vous ce même bonheur, indescriptible, inqualifiable, irrationnel, hors du temps …

 

 

Publicités

Le premier jour du reste de ta vie ❤️

Ce fut le 14 Décembre a 21h10 que j ai mis au monde ma merveille ! Un accouchement merveilleux, après un déclenchement , une péri formidable et une bulle de bonheur et d amour avec mon bébé. J ai senti sa descente, son passage dans mon bassin, j ai posé ma main sur son crâne et je l’ai regardé sortir sa tête et me lancer son premier regard. Elle ! Je l ai trouvé belle de suite , je suis tombée sous son charme. Ce regard restera en moi éternellement…

son premier souffler sur moi. J ai tout de suite sentie qu elle était petite en l attrapant pour la poser près de moi… a peine le temps d atterrir qu’on l enlevait à moi… je n’ai pas su son sexe dans la précipitation … mais tout ce qui m importait c était qu elle respire et qu elle aille bien à ce moment là !

Papa est parti la rejoindre. Le temps passait et personne n arrivait. J attendais toujours de savoir si mon bébé était une fille ou un garçon … j ai pu expulser le placenta en attendant, un petit poussage et tout était sorti ! Merveilleux accouchement …

puis Papa revient avec mon trésor dans les bras, a m annonçant que c était une petite fille en me donnant son prénom ! J étais aux anges ! Moi qui ai pensé toute ma grossesse que ce serait une fille !!

le bonheur malheureusement s arrête la, comme un coups de massue qui s est abattue sur nous… notre amour a des pouces atrophié et je reste choquée par cette image quand on l à posee sur moi… on a été vidé par cette annonce. Et Bébée a été transférée en Néonat avec son petit poids de 2,050kg…

je n ai pu la revoir qu a 1h30 du matin, après un repas imposé !

elle a aujourd’hui deux semaines et nous encaissons encore le coups … toujours à l Hopital car elle ne se réveille pas pour manger …

le bonheur de cet accouchement si merveilleux, et de ses suites pleines de larmes et d angoisses. Des examens de tout le corps, des radios a 1jour de vie… dur dur … mais notre trésor va bien pour le reste, et nous sommes fou d amour pour elle …

dire que je ne regrette rien serait faux, je me suis posée plein de questions sur ce parcours et si finalement ça avait valut le coups… je la veux elle parce que je l’aime d’un amour inconditionnel… mais la vie est une sacrée  PUTE !!!

on peut chercher le meilleur pour son enfant, on ne contrôle malheureusement pas tout … est ce une leçon que j avais besoin de recevoir?

Fin du deuxième trimestre: Rcui, Amniocentèse et stress perpétuel

je vous avez laissés avec mes angoisses face à un possible retard de croissance…

Apres ce fameux contrôle, les résultats ne sont pas plus encourageants. On nous parle d un second avis, d Amniocentèse, de possible problème mal grès une bonne morphologie. Les larmes coulent sur mes joues et je n entends plus rien. Mon chéri pose des questions, cherche à comprendre, mais moi je ne suis plus rien, seul le chagrin et la douleur résonnent en moi… J’ai envie que tout s arrête, qu’on me laisse moi et mon bébé tranquille… mais après ce combat pour qu’il soit en bonne santé je dois continuer de me battre pour lui (ou elle )… on pleure ce soir la, mais on se relève, voilà notre rôle de parent à en fait déjà commencé …

deux jours plus tard nous avons rdv avec la collègue de ma gygy pour une écho de contrôle. Elle est bien plus souriante, à l écoute et empathique que ma gygy. Elle n a d ailleurs pas eu droit à mes larmes. Elle prend son temps de Faire l écho, parle tendrement de mon bebe, on est enfin heureux de le voir et on profite de ce beau moment qui est pourtant source d angoisses à présent. Pour elle aucune anomalie morphologique. Oui il est’ petit mais rien de bien méchant. Elle préfère qu en même m envoyer à Bordeaux pour une échographie de référence pour « se rassurer », pour elle pas d amnio, mais aux vues des circonstances (fiv dpi, jumeau évanescent,maladie maternelle, PAPP effondrée ) on a le droit de vérifier.

pour les médecins toutes ces analyses sont en fait une chance qu’ils nous offrent, mais moi ce que je ressens c est du stress, de la médicalisation, et à force de chercher ne fini t on pas par trouver ?

Ma grossesse est sans aucune souffrance physique ni symptômes, mais la torture mentale est si éprouvante …

nous voila donc à Bdx. Une super docteur nous reçoit pendant plus d une heure 30!! Je finis même par me lasser de cette écho si longue, on tombe ce jour là amoureux de ses petits pieds ! On aura vu notre amour sous toutes ses coutures, sauf celle de son petit secret ! 😊

sa tête grandit bien au détriment du reste ce qui montre que la croissance est dysharmonieuse, ce qui est bon signe, car le bébé concentre son énergie pour ses organes les plus nobles. Aux vues de son poids’ on a malgres tout le droit à la Amniocentèse, mais elle est’ proposée très facilement et ce n est pas un signe d inquiétude pour eux… ( pour eux ! HEin !) Le probleme serait vasculaire et il faudra surveiller bébé mais pas de mauvais signes clinique.

on décide de la faire, car nous ne sommes pas prêts pour assumer un lourd handicap, surtout après notre parcours pour l épargner d une maladie. C est un choix tres dur, surtout quand on sent son bébé, mais il ne faut pas être égoïste et se voiler la face. Les risques sont une rupture prématurée de’ la poche des eaux liées à une infection, environ 1% de risques … à ce stade mon bébé est viable’ mais très grand prématuré …

Une semaine plus tard me voilà au bloc, sans anesthésie. Le prélèvement est fait non sans souffrance mais cette douleur je peux la supporter pour mon bébé.

On devrait avoir les résultats sous 10jours, en attendant je ne fais aucun achat ni aucun projet. Très dur de finir ce 7ieme mois sans savoir si j aurais la chance de tenir mon bébé vivant dans mes bras.. c est très morbide, mais quand on décide de faire une Amniocentèse c est qu’on doit aussi se préparer à une img…

J en veux beaucoup au dpi, à la vie, à toutes les femmes enceintes et à la terre entière de devoir subir ça. la vie n épargne personne mais Putain on est pas des monstres… je relativise car je ne suis pas seule sur terre, et dans mon malheur j’ai de’ la’ chance aussi, tant qu’on a rien trouvé c est qu’il y a de l espoir… et je veux garder ceci à l esprit jusqu aux résultats. Qui finalement mettront un mois à tomber !!!

Mon suivi passe en mater de niveau 3. Écho tous les 15jours et monito à domicile 3fois par semaine. Je devrais à priori accoucher entre 37 et 39sa « si tout va bien »

Je n ai pas écrit depuis, principe de prudence/peur perpétuelle/grossesse entre parenthèse mais aujourd’hui j ai reçu les résultats définitifs et malgres un rhume bien carabiné, je respire enfin à pleins poumons et je peux revivre à nouveau : resultats parfaits !!!

Voila va falloir finir la chambre maintenant 😜

 

 

22SA+3 : Echo T2

22+3 est le jour de notre écho T2

Après des vacances pleines de repos en août et une reprise du boulot provoquant des contractions, malgré un travail calme et une position assise, nous y voila enfin. Toujours aussi stressée, toujours aussi angoissée à l’idée qu’un nuage vienne obscurcir cette journée ! Je ne m’y ferais pas à ses rdv.

C’est parti pour te revoir mon bébé !

La gynéco commence par nous demander si on veut savoir le sexe, on s’était dit avant de rentrer de pas oublier de lui dire qu’on gardait la surprise, mais à peine rentré qu’on avait déjà oublié ! heureusement qu’elle a posé la question ! La réponse est donc Non, nous gardons la surprise ! 🙂

Elle commence par regarder rapidement sa position, il a la tête en bas, et le corps sur mon coté droit. Elle repart sur la tête et commence ses mesures, en indiquant à chaque fois qu’elle organe elle regarde: cerveau, cervelet, orbites yeux, lèvres, nez, cœur, reins… chaque membre et doigts si on les voit. On voit le placenta et le cordon (mon chéri croyait alors voir un petit zizi 😉 ). Bubulle cache son doux visage derrière ses mains le coquin, il est difficile d’apercevoir sa frimousse !

ça dure un bon 15/20 minutes. Nous n’avons pas vu son sexe par chance, ça ne saute pas aux yeux apparemment. On ne sait pas si elle l’a vu, je suppose que oui, ou alors elle s’en fout peut être à ce stade !

Une fois finie, elle regarde les données, et se rend compte qu’il est un peu petit et que c’est un bébé FIV, il faut donc prendre d’autres mesures. Voila moi qui soufflait que tout aille bien, il fallait qu’il nous arrive quelque chose…

C’est reparti, elle commence par remesurer tous les organes rapidement, et fait un doppler du cordon: OK, artères maternelles: Ok. Nos échanges mère/enfant sont bons

Elle repart sur son visage pour voir s’il se cache toujours, et arrive a le prendre en 3D jouant avec ses mains dans sa bouche, et on l’aperçoit notre trésor! Comment décrire cet instant hors du temps? Autant l’écho noir et blanc bon on est content, on a du mal à réaliser que c’est notre bébé, mais … Il a un visage si bien dessiné, il bouge, ouvre la bouche et joue avec ses mains ! Un amour indescriptible me submerge, un moment de conscience, un amour sur profond et si pur ! Je me battrais pour toi mon bébé…

Nous passons dans son bureau, ou on parle de l’alimentation, car après avoir perdu 4kg, je n’ai toujours pas pris un gramme à 4 mois et demi de grossesse… Je mange, en essayant de prendre les aliments les plus sains pour lui, des fruits, des légumes, laitages, féculents, viandes… je ne prive pas mais je fais attention à pas faire trop d’écarts, même si après 15jours de vacances à manger pas mal de plats moins équilibrés je n’ai toujours pas grossi..

Et puis je lui parle des contractions de la semaine dernière…

Elle décide de m’ausculter, tension OK, col fermé.

Mais les contractions sont très mauvaises pour un bébé qui a du mal à grandir, ça empêche l’utérus de grossir, et donc le bébé. Voila c’est décidé, je suis arrêtée jusqu’à la fin de la grossesse, grasse mat’ jusqu’à 10H, et sieste de 14h à 17h, du moins restée allongée, et quand je me lève c’est pas pour faire le ménage ! Je l’ai bien fait répéter à Papa 😉

Comment me défaire de toutes ces angoisses, quand après chaque rdv quelque chose ne va pas?

Prochain contrôle dans 3 semaines, afin de surveiller sa croissance, envoyez nous toutes vos bonnes ondes pour que ce prochain rdv se passe bien et mon bébé ait bien grossit…

 

 

 

5ième mois, tu vis en moi <3

reve

Depuis le 01 Août, où tranquillement installée dans mon canapé à lézarder  j’ai reçu mon tout premier coup !!! enfin plutôt 3 ! Je me suis demandée ce qui m’arrivait, avant de réaliser que c’était mon petit locataire qui devait me faire coucou !

C’était vraiment fort et soudain, comme si sortie de ma rêverie, il me demandé un peu d’attention ! Mais le coquin, n’a pourtant pas réitéré son exploit ce jour la… J’avais senti de vagues depuis le début de mon quatrième mois, d’une extrême douceur, si bien qu’il fallait que je sois complétement reposée pour les ressentir. Mais depuis ce 01 Août, tout a changé, du jour au lendemain. Le 02, c’est une boule dure qui se promenait alors dans mon ventre de droite à gauche ! et à partir du 3, j’avais le droit a mes coups et a cette boule toute dure qui se forme quand il se loge dans un coin de mon ventre. Sensation étrange, de tiraillement plutôt doux, et de bonheur infini. Maintenant je sais que tu es là mon bébé, mon miracle…

Nos rdv matin, soir et parfois la journée, ou me donnant des coups je lui réponds par une caresse et un mot tendre, lui rappelant combien je l’aime et combien il est précieux, à quel point je tiens à lui/elle, lui envoyant tout mon amour à travers mes tripes. Moments irréels et hors du temps, ou je réalise que mon bébé grandit en moi. Je voudrais les figer dans mon cœur et mon esprit pour ne jamais oublier cette sensation de plénitude et de bonheur infini…

Je reste éveillée quand tu ne dors pas, juste pour profiter de chaque instant de toi.

Mon bébé, mon amour infini ❤

 

 

Le sens des priorités

Je crois bien que je suis différente.

Physiquement pas encore, mais d’avoir ce petit être à l’intérieur de moi, qui dépend de moi, et qui a besoin de tous mes soins.

Je mange pour lui, je respire pour lui, je dors pour lui, je vis pour lui!

Je ne supporte plus de voir des gens souffrir, des enquêtes criminelles à la télé (vraies ou séries), de voir des femmes enceintes fumer ou boire et gâcher ce précieux cadeau de la vie, je ne supporte plus les personnes qui se plaignent de problèmes sans gravité ! Je relativise sur tout, rien n’est grave sauf si ça touche à mon bébé !

Je ne veux plus rien organiser, j’avance chaque jour après l’autre. On ne sait pas de quoi demain sera fait, ni de quoi nous aurions envie à ce moment la! Moi qui étais la Reine de la liste ! Programmer un voyage au jour le jour avec une activité par demi journée, une liste d’invités, une liste de courses, les repas de la semaine… j’en suis simplement incapable! rien n’a plus d’importance que mon bébé.

J’ai du mal à me nourrir et j’appréhende toujours le moment du repas, je me retrouve la gorge nouée devant n’importe quel plat, et je sais que je dois manger pour lui alors je me force un peu, mais je crois que cette peur terrible de le perdre m’empêche de me projeter.

Quand je vois toutes ces femmes enceintes (et j’en ai un bon paquettttttt autour de moi) impatiente de connaitre le sexe de leur bébé, je suis là, errante à me demander MAIS POURQUOI??? qu’est ce que cela peut bien changer? et si ton bébé ne va pas bien tu seras plus heureuse/triste que ce soit un garçon ou une fille?

Oui je sais je suis dingue, mais la seule chose qui envahi mon esprit à moi c’est sa santé, et connaitre son sexe ce n’est ni un problème ni quelque chose d’important aujourd’hui.

Et toutes les questions du genre « tu mettras quelle robe à mon mariage? » (oui y a vraiment des gens qui ce soucient de ça…) « qu’est ce que tu vas faire samedi dans 3 semaines? » elles passent de l’autre côté de ma galaxie !

Je ne suis pas stressée ni par l’accouchement, ni par sa venue au monde, je suis même plutôt zen, mais la peur de le perdre avant me tétanise…

Et je me sens si incomprise…

Bilan du premier trimestre

 

3 mois

Voila voila ! un trimestre d’achevé (bon en vrai ça fait deux semaines mais bon je prends de la marge ^^). 3 Mois avec lui ! ou elle !

3 Mois à me demander s’il était toujours la, à le supplier de me faire un signe ! mais rien ! pas une seule nausée, pas de douleurs dans les seins ! Comment peux t’il être la, grandir en mois, et que je ne ressente rien?

J’avais toujours imaginé, que quand je serais enceinte « Je saurais », qu’il n’y aurait plus de doutes, que je serais épanouie de bonheur. Mais non, il n’y a rien ! Je suis heureuse bien sûr, inquiète beaucoup, mais à aucun moment je me suis sentie ENCEINTE ! J’ai encore du mal à l’annoncer aux gens plus éloignés, à mes collègues d’un autre site, je dis encore que c’est notre Petit Secret. J’ai envie de garder ce trésor rien qu’à moi.

Les rdv médicaux sont plus une source de stress que de réconfort pour moi. Le but d’une écho n’étant pas de détecter quelque chose?! Ce n’est pas un rdv joyeux ou l’on voit son bébé, c’est une épée de Damoclès au dessus de nous, qui attends simplement qu’on relâche notre garde pour nous poignarder en plein cœur ! Il te rassure le jour même, mais les jours suivants tu plonges dans l’inquiétude!

On a attendu les résultats du tri-test. Puis j’ai reçu un courrier me disant que ma gynéco avait reçu les résultats le lundi, on était vendredi je n’avais pas eu d’appel ! YOUPI !

Et puis, ce vendredi à 14h, ma gynéco m’appelle. (ça sent pas bon non?) elle me parle d’un courrier qu’elle à reçu du généticien de Nantes (du dpi) qui me propose si je le souhaite un DPN pour la maladie pour laquelle j’ai fait le dpi. C’est un protocole pour se décharger du faible risque d’erreur du DPI -Personne ne peut vous affirmer à 100% que votre bébé va bien, même dans le cas d’une amnio ! – J’avais reçu ce courrier aussi, et j’étais au courant qu’ils allaient nous l’envoyer donc pour moi RAS. Et puis, elle me parle du tri-test, que les résultats ne sont pas concluants (c’est possible ça?) et que du coups pour ces deux choses elle m’envoie voir sa collègue qui pratique les DPN.

Passé le choc de l’annonce, je prends RDV (non sans mal, la secrétaire de la gygy était partie en congés sans mettre de répondeur, ça raccrochait dès qu’on appelait, sympa !), mais j’ai un rdv rapidement avec elle en me déplaçant directement. Notre choix n’étant pas de faire le DPN pour la maladie pour laquelle nous avions fait le DPI et attendu 2 ans en passant par la PMA . Le plus inquiétant à ce moment la c’était ce tri-test à la con.

Finalement lors du RDV, je n’ai pas vraiment eu plus d’explications sur le tri-test, j’ai un taux d’hormone qui est trop bas pour le calcul, mais à priori le risque est de 1/5000… j’ai pas tout compris et je reste dans le flou. Je demande à faire le DPNI (ben oui si un taux n’est pas bon alors comment ils peuvent savoir? puis ce foutu test n’est que statistique, et moi j’aime les statistiques mais pas sur mon bébé !). Me voilà allégée de 390€, glouups. Pour ce qui est du DPN, il est exclu de notre côté et pour elle il faut aussi faire confiance au médecin et à bébé ! Mais si jamais je le veux, ce sera plutôt en fin de grossesse pour éviter le risque de perdre bébé maintenant, plus tard le risque serait le déclenchement de l’accouchement et la prématurité.

Lundi 16/07, rdv pour la consultation du 4ième mois. Elle a reçu les résultats du DPNI (et je n’ai toujours pas eu d’appel de sa collègue…) ils sont négatifs ! les trisomies 13,18 et 21 sont exclues à 99% ! Joli score, je peux respirer. Enfin si bébé est toujours la vu que je ressens toujours rien… 

Elle met le doppler sur mon ventre après avoir mesuré la hauteur utérine, et la boum-boum boum-boum ! Bubulle est bien là, et son cœur bat à merveille ! J’ai parfois l’impression de sentir des vagues le soir au calme quand je suis allongée, et j’ai peur que mon cerveau me joue des tours, mais je crois bien que c’est lui <3<3. Et je promets de ne jamais me plaindre d’un coups de pieds dans les côtes, car je donnerais tout aujourd’hui pour en avoir un 😉

3 mois, un tiers du chemin parcourus, un bébé déjà formé qui ne demande qu’à grandir ! Je n’y crois toujours pas, mais j’ai confiance en mon Trésor.